mercredi 9 janvier 2013

Présente-moi les comptes


Luc 16
Jésus dit à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant et l'on vint lui rapporter que ce gérant gaspillait ses biens. Le maître l'appela et lui dit : “Qu'est-ce que j'apprends à ton sujet ? Présente-moi les comptes de ta gestion, car tu ne pourras plus être mon gérant.”

Esprit Saint, 
éclaire pour nous le vrai sens de cette parabole, 
donne-nous de la recevoir de la bouche même de Jésus.

Jésus dit à ses disciples : au chapitre 15 Jésus parlait à tous : les rejetés (publicains, pécheurs) et les bien cotés (pharisiens, scribes). Maintenant le voilà qui se tourne vers ses disciples ; il est vrai qu’il va aborder un sujet plein de pièges !

 « Un homme riche avait un gérant : voilà donc d’abord en scène un homme riche : le sujet de quasi tout ce chapitre va être la richesse ! Et le deuxième personnage est son gérant, littéralement son intendant. Ce terme est propre à Luc chez les évangélistes et nous ne l’avons rencontré qu’une fois (12, 42) : c’était « l’intendant fidèle, sage », « l’heureux serviteur ».

et l'on vint lui rapporter : non, ce n’est pas un éloge de la délation…  mais une façon peut-être de souligner la confiance qui était faite à ce gérant par son maître qui ne soupçonnait rien.

que ce gérant gaspillait ses biens :  simplement « gaspiller » ; et non pas détourner, voler, empocher… on pourrait aussi traduire par « disperser », comme pour les brebis du troupeau sans berger, ou encore par « dissiper » comme fit de ses biens le fils prodigue… Un intendant qui serait donc plus incompétent que frauduleux... ?

Le maître l'appela : en réaction à ce qu’on lui a rapporté, il va parler lui-même à l’intendant.

et lui dit : “Qu'est-ce que j'apprends à ton sujet ? On aurait aimé un temps d’arrêt, que le maître laisse l’opportunité de répondre…

Présente-moi les comptes de ta gestion : je repense de nouveau à cette si belle parole que Jean Sulivan met dans la bouche de Dieu : «  Vis ta vie, chante ta musique, laisse-moi faire les comptes, je ne sais pas compter. ».

car tu ne pourras plus être mon gérant.” : pourtant la sentence tombe avant même la vérification ; nous sommes ici dans le raccourci car là n’est pas la pointe de la parabole. Et puis, qui dit que « l’homme riche », « c’est » Dieu ? Souvent nous voulons distribuer les rôles dans la parabole : celui-là, c’est Dieu, celui-là c’est moi ou les autres ou… Et cela nous mène parfois dans une impasse. Laissons-nous plutôt emporter dans l’histoire que Jésus conte et voir où il nous mènera…

Seigneur, est-ce que tu me demandes des comptes, est-ce que tu m’appelles avec mes livres sous le bras… ? «  Ce que tu demandes à tes intendants, c’est de se montrer fidèles » (1 Co 4,2), c’est-à-dire plein de foi. Seigneur, augmente en moi la foi.

1 commentaire:

JM10 a dit…

Qu'adviendra t il,lorsque je présenterai mes comptes. Ma vie est semée de mes embûches ,de mes erreurs,de mes égarements .Certes Dieu m'a pardonné ,mais tous ces gens que j'ai blessé, qu'est ce que j'ai fait de bien pour eux,ai je simplement reconnu mes fautes devant eux, quels regrets aie je formuler.
Il faut aussi chercher ce type de Paix ,meme si tous ne pardonneront pas(leur problème ) mais voila retrouver une certaine sérénité ,la Paix.Oui ,Seigneur ,viens encore me pardonner ,mais parle au coeur de ceux là ,afin que eux aussi,ils me pardonnent,pour mon repos.